Les finalistes du Prix Audiolib 2021 !

Après cinq mois d'écoute de la pré-sélection, nos vingt Jurés ont rendu leur verdict ! 

BETTY DE TIFFANY MCDANIEL LU PAR AUDREY D’HULSTÈRE

"Ce livre m’a bouleversée, j’y ai trouvé plein d’amour, j’y ai vu la force des femmes et la pureté de belles âmes. J’ai tout particulièrement été touchée par le beau personnage qu’est Freya, la soeur de Betty. Une héroïne de littérature, à mon sens. Bref, vous le sentez, gros gros coup de coeur pour ce roman. Alors que j’écris ces lignes, des images défilent à nouveau dans ma tête, ces paysages grandioses, les paroles du père de Betty, leur maison, leur jardin. L’auteur décrit avec force des paysages et des univers qui se dressent en imagination devant nous. C’est un roman tellement cinématographique.  Mention spéciale à la narratrice qui livre énormément d’émotions dans son récit.CaroTricote

"Ce roman est tout simplement beau, fort, dur… Je pense que si vous avez aimé des romans comme Là où chantent les écrevisses ou My absolute darlingBetty se situe un peu entre les deux. On y retrouve la beauté de la nature, et la poésie des « écrevisses » et la noirceur de My absolute darling.La version audio est très réussie, la lectrice devenant Betty sans caricature de l’enfance. Elle apporte beaucoup d’émotions. Bravo !Enna vit, Enna lit !

"Que ce soit pour le récit en lui-même ou pour la version audio, j’ai eu un véritable coup de cœur pour cette histoire unique, touchante, troublante, vibrante. C’est beau, c’est fort, c’est dur. Et je pense sincèrement qu’il fera partie de ces romans inoubliables que j’aime recommander, conseiller, partager : il faut le lire !Les lectures d'Azilis

Betty de Tiffany McDaniel lu par Audrey d’Hulstère

LÀ OÙ CHANTENT LES ÉCREVISSES DE DELIA OWENS LU PAR MARIE DU BLED

"Un magnifique livre sur la nature. Il s’agit du premier roman de Delia Owens, qui est zoologiste et biologiste et cela se sent. Tout y est bien décrit et le paysage entourant Kya est décrit avec beaucoup de poésie, c’est sublime. Et Kya est un personnage très fort, que je ne risque pas d’oublier. [...] Et puis, de temps en temps, on suit une autre histoire, celle de la découverte d’un corps dans le marais, puis d’une enquête qui finit par nous embarquer comme un page-turner et maintient le suspense jusqu’à la dernière ligne. J’ai adoré cette écoute et Kya est désormais dans mon cœur. Quel personnage inoubliable !Mademoiselle Maeve

"Quelle narration, quelle voix, et quelle émotion pour nous lire ce roman. Le timbre de Marie du Bled correspond parfaitement au personnage du roman et elle donne vie à cette petite fille, sachant faire passer toute la détresse et la dureté de ce qu’elle va vivre. [...] Je défie quiconque de lire ce roman sans être totalement chamboulé par son histoire et de ne pas aimer le personnage de Kya." Liseuse Hyperfertile

"À quoi reconnaît-on un très bon livre audio ? Certainement à la même chose qui fait un très bon livre papier : le déchirement que l’on ressent quand on est contraint d’interrompre sa lecture. J’aurais aimé écouter d’une traite Là où chantent les écrevisses, ne plus quitter Kya, rester pendue indéfiniment aux lèvres de Marie du Bled comme hypnotisée par les mots de Delia Owens." Lettres&Caractères

Là où chantent les écrevisses de Delia Owens lu par Marie du Bled

LE CONSENTEMENT DE VANESSA SPRINGORA LU PAR GUILA CLARA KESSOUS

"Un coup de cœur pour cette lecture audio. Une claque, un uppercut que cette l’histoire, cette plume, cette sincérité qui perle de chaque mot et souvenir de l’autrice et de l’adolescente d’alors. [...]  Mention particulière pour la narratrice, Julia Clara Kessous, qui, habitée par sa lecture, donne de façon simultanée une force et une douceur à ce récit. Je ne sais pas comment le décrire autrement.Le nez dans les bouquins

"Quelle performance de Guila Clara Kessous ! Qu’elle soit V. ou G. nous sommes pendus à ses lèvres. Nous vivons cette immonde relation avec l’auteure et la narratrice. Cette voix m’a bouleversée, j’avais peur pour cette enfant et la haine me submergeait. C’est une autobiographie magnifique et courageuse sur la relation destructrice de l’auteure et de cet écrivain prédateur d’enfants." Clairement Livre

"Ce texte est d’une grande sincérité. L’auteur décortique le cheminement de l’emprise puis de sa rupture avec ce prédateur sexuel qu’elle reconnaît enfin pour tel. [...] La voix de la lectrice est très posée, agréable, j’avais l’impression d’être à ses côtés et de l’écouter me parler d’elle. Les différentes intonations situent bien les deux personnages principaux, la subtilité de leurs échanges et de cette relation délétère entre le manipulateur et sa proie." Domi C Lire

Le Consentement de Vanessa Springora lu par Guila Clara Kessous

LE POÈTE DE MICHAEL CONNELLY LU PAR BENJAMIN JUNGERS

"Excellent, je pense qu’il n’y a pas d’autre mot. J’ai tout adoré les personnages, la construction de l’intrigue, les effets sonores. Tout y est pour faire de cette écoute un pur moment livresque. Pourtant c’est une longue écoute : 16h43 mais c’est tellement addictif que je n’ai pas vu le temps passer. Très bon roman à lire et surtout à lire avec ses oreilles !" Les inspirations d'Angélique 

"Quand j’ai su que Le Poète était dans la sélection du Prix Audiolib, lu par Benjamin Jungers, que j’avais beaucoup apprécié lors de l’écoute de L’institut de Stephen King, j’étais aux anges. Tous les ingrédients étaient réunis pour que cette écoute soit un coup de cœur et sans surprise… ça en a été un. [...] Le roman est rythmé, sans temps mort, un véritable page-turner ! Le lecteur est parfait, donnant juste ce qu’il faut d’intention pour que l’on distingue chaque personnage." Good books, good friends

"Dès les premiers chapitres, je me suis laissée porter par la voix de Benjamin Jungers. Malgré plus de seize heures d’écoute, on ne voit pas le temps passer. Le rythme est soutenu, le suspense omniprésent. Au fil des chapitres, les différents personnages sont parfaitement identifiables grâce aux diverses interprétations du lecteur. Les rebondissements sont nombreux et je dois dire que je n’ai pas tout vu venir ! En bref, Le Poète est un excellent polar qui m’a tenu en haleine jusqu’à la révélation finale. J’ai pris énormément de plaisir à écouter l’investigation de Jack et ai parfaitement ressenti la tension grandissante au fil des chapitres." Des plumes et des livres

Le Poète de Michael Connelly lu par Benjamin Jungers

NICKEL BOYS DE COLSON WHITEHEAD LU PAR STÉPHANE BOUCHER

"L'ouvrage est une parfaite réussite. La construction est maitrisée et la lecture très fluide. La fin, magistrale, m'a scotchée. J'ai éprouvé le besoin de relire les dernières pages afin d'être certaine d'avoir bien compris ce que je venais de lire tant j'étais secouée.  Rien n'a dire sur l'interprétation de Stéphane Boucher, qui a su trouver le ton juste pour nous embarquer dès le départ dans cette histoire dont les principaux personnages sont des adolescents. [...] Stéphane Boucher ne m'est pas inconnu. Je l'avais découvert et déjà beaucoup apprécié avec son interprétation du livre audio "Le jour d'avant". Une réussiteColson Whitehead n'a pas volé son deuxième Prix Pulitzer.Sylire

"On ne ressort pas indemne d’une telle écoute. Un roman fort qui bouleverse l’auditeur et le lecteur. La lecture apportée par Stéphane Boucher est respectueuse de l’œuvre de Colson Whitehead." Bouquinovore

"La voix profonde et envoûtante de Stéphane Boucher se fond à merveille dans le roman. Au fil de sa lecture, il se fait tour à tour narrateur de la vie d’Elwood, voix-off d’un destin brisé en plein vol, avant de prendre un ton plus incisif, aussi froid et aiguisé qu’un scalpel, pour disséquer le fait divers qui nous occupe.  [...] Colson Whitehead signe ici un brillant hommage afin [que des jeunes comme Elwood] ne sombrent jamais dans l’oubli, tel que nous le prouve son émouvant épilogue.We are all mad about books

Nickel Boys de Colson Whitehead lu par Stéphane Boucher