Le Banquet annuel de la confrérie des fossoyeurs

Mathias Enard
Paru le : 20/01/2021Durée : 14h57Collection : Littérature
Ecouter un extrait audio

Commander selon votre format

CD25,90  €
Numérique23,45  €
Acheter votre format
Illustration © Maggie Taylor
En nous faisant découvrir les charmes du Poitou et les surprises de la ruralité aux côtés d’un jeune thésard citadin, Mathias Enard renoue, non sans humour, avec ses origines natales. Il nous offre pour guides une galerie de personnages hauts en couleurs et des épisodes aux accents rabelaisiens, pour une plongée imprévisible au cœur de la grande Histoire.

Pour les besoins d’une thèse sur « la vie à la campagne au XXIe siècle », l’apprenti ethnologue David Mazon a quitté Paris et pris ses quartiers dans un modeste village fictif au bord du Marais poitevin. Logé à la ferme, bientôt pourvu d’une mob propice à ses investigations, s’alimentant au Café-Épicerie-Pêche et puisant le savoir local auprès de l’aimable Maire – également fossoyeur –, le nouveau venu entame un journal de terrain, consigne petits faits vrais et moeurs autochtones, bien décidé à circonscrire et quintessencier la ruralité.
Mais déjà le Maire s’active à préparer le Banquet annuel de sa confrérie – gargantuesque ripaille de trois jours durant lesquels la Mort fait trêve pour que se régalent sans scrupule les fossoyeurs – et les lecteurs – dans une fabuleuse opulence de nourriture, de libations et de langage. Car les saveurs de la langue, sa rémanence et sa métamorphose, sont l’épicentre de ce remuement des siècles et de ce roman hors normes, aussi empli de truculence qu’il est épris de culture  populaire, riche de mémoire, fertile en fraternité.

Chroniques et avis

Blog

Une écriture riche, ironique, drôle, imagée.

J’ai vraiment apprécié l’écriture riche, ironique et étonnante de Mathias Enard. Je ne m’attendais pas à un tel univers et à une telle profusion de récits, de personnalités hautes en couleur, d’anecdotes.

Lire la suite

La langue y est savoureuse, fertile. Je me suis amusée avec cette audiolecture.
Toutes ces émotions, la richesse et la verve de Mathias Enard est mis en lumière par la voix de Vincent Schmitt (en 2013 il  a reçu le prix du meilleur livre audio de l’année pour Immortelle randonnée de Jean-Christophe Rufin) qui a su saisir toute la fantaisie du texte, tout son charme et qui a su me le transmettre. 

aziquilit.com