Vous êtes ici

0

En écoutant L’homme qui savait la langue des serpents on ne peut que réfléchir sur les fondements de nos sociétés et les priorités profondes qui nous animent. Côté audio, une fois de plus, je n’ai pas été déçue par Emmanuel Dekoninck qui nous offre une lecture agréable et de qualité et grâce à qui je n’ai pas vu passer les heures d’écoutes.

Les lectures de Meuraie

Intervenant(s) associé(s)