Écoutez, c'est un livre !

NEWSLETTER
Couverture : Studio LGF. © Witthaya / iStock
Il y a Ambre, 20 ans, qui sort de l’hôpital des cicatrices aux poignets. Tim, le commis de cuisine en rupture familiale. Rosalie, la serveuse-mère-célibataire. Et tous les autres, géants et saisonniers, rassemblés le temps d’un hiver dans un hôtel en Haute-Savoie. Je revenais des autres est l’histoire de leurs doutes, de leurs peurs, de leurs désirs, et de leur renaissance.
Philippe a quarante ans, est directeur commercial, marié et père de deux enfants. Ambre a vingt ans, n’est rien et n’a personne. Sauf lui.
Quand submergée par le vide de sa vie, elle essaie de mourir, Philippe l’envoie loin, dans un village de montagne, pour qu’elle se reconstruise, qu’elle apprenne à vivre sans lui. Pour sauver sa famille aussi.

Je revenais des autres est l’histoire d’un nouveau départ. Le feuilleton d’un hôtel où vit une bande de saisonniers tous un peu abîmés par la vie. Le récit de leurs amitiés, doutes, colères, rancœurs, amours aussi.
Le roman des autres, ceux qu’on laisse entrer dans sa vie, ceux qui nous détruisent mais surtout ceux qui nous guérissent.

Le temps d’une saison, Mélissa Da Costa nous emmène en montagne, dans le petit village d’Arvieux, au sein d’une bande de bras cassés tous plus attachants les uns que les autres.