Écoutez, c'est un livre !

NEWSLETTER
À paraître

Les Grandes Familles

Les Grandes familles, tome 1

Maurice Druon
Parution : 14/09/2022Durée : 12h21Collection : Littérature
Ecouter un extrait audio

Commander selon votre format

Numérique19,45 €
Acheter votre format
Couverture :  Man at the Window, 1875 (oil on canvas) - Caillebotte, Gustave (1848-94) - Photo © Christie’s Images / Bridgeman Images
Les Grandes familles est le chef d’œuvre qui a révélé Maurice Druon sur la scène littéraire, et lui fit obtenir le Prix Goncourt en 1948. Premier volume d’une fresque sociale à la Balzac, Les Grandes Familles, s’attache à peindre les visages de la puissance dans les milieux de la finance, de la littérature, de la médecine ou du journalisme, tels qu’ils étaient il y a un siècle.
« "En voilà un qui aura tout pour être heureux, s’il sait s’en servir’’, dit en se redressant Noël Schoudler.
En homme qui connaissait le prix des choses, le géant calculait tout ce que l’enfant réunissait sur lui, ou réunirait un jour, tout ce qui se trouvait déjà dans le berceau : la banque, les sucreries, un grand journal quotidien, un titre du Saint Empire, la notoriété mondiale du poète et ses droits d’auteur, le château et les terres du vieil Urbain, d’autres fortunes moindres, et une place faite d’avance dans les milieux de l’aristocratie, de la finance, du gouvernement, de la littérature…  »
 
La richesse des Schoudler, l’insouciance de Sylvaine Dual, l’ambition de Simon Lachaume, la ferveur d’Isabelle de la Monnerie… ne sont que les paravents des passions funestes qui animent véritablement les personnages de cette fresque : avidité, trahison, débauche, jalousie.
 
Dans cette saga familiale et historique de l’entre-deux guerres, l’Académicien dresse, à travers ceux dont la puissance dirige les destinées collectives, l’étude de la condition humaine dans ce qu’elle a de plus sombre et tragique.
Les Grandes Familles, en recevant le prix Goncourt en 1948, ont propulsé Maurice Druon sur le devant de la scène littéraire.

Musique composée par Julien Rimailho.