Écoutez, c'est un livre !

NEWSLETTER
© et (P) Audiolib, 2022
Un ouvrage impertinent qui nous invite à repousser les schémas des prévisionnistes, à remettre en question nos évidences et à accueillir l’imprévu. Dans un langage érudit mais toujours clair, avec des conseils avisés et des exemples concrets, l’auteur présente le concept d’antifragilité, c’est-à-dire la capacité à se renforcer après avoir été confronté de manière aléatoire à des situations stressantes.
Le hasard nous rend meilleurs.
Avec ce provocant paradoxe, Nassim Nicholas Taleb, l'auteur du best-seller Le Cygne Noir, nous offre un enseignement d'une portée révolutionnaire : comment non seulement surmonter les cataclysmes de notre temps – ces Cygnes Noirs qui fondent sur un homme, une culture, une civilisation, les bouleversent et les réduisent à néant –, mais en faire une source de bienfaits.
De même que le corps humain se renforce à mesure qu'il est soumis au stress et à l'effort, de même que les mouvements populaires grandissent lorsqu'ils sont réprimés, de même le vivant en général se développe d'autant mieux qu’il est confronté à des facteurs de désordre, de volatilité ou à quoi que ce soit à même de le troubler. Cette faculté à non seulement tirer profit du chaos mais à en avoir besoin pour devenir meilleur est « l’antifragile », à l’image de l’antique Hydre de Lerne dont les têtes se multipliaient à mesure qu’elles étaient coupées.
Riche, limpide et spirituel, promenant son lecteur dans les rues tonitruantes de Brooklyn, les chemins de la pensée antique, les dédales de l’affaire Kerviel, de la « gauche caviar » ou les méandres des neurosciences avec autant d’aisance et de légèreté profonde, ce livre, dont la science n’est jamais sans conscience, laisse une question en suspens : êtes-vous prêt à devenir antifragile ?

TABLE DES MATIERES
Prologue
 
LIVRE I – L’ANTIFRAGILE, UNE INTRODUCTION
 
Chapitre 1 : Entre Damoclès et l’Hydre
Chapitre 2 : Surcompensation et réaction excessive dans tous les domaines
Chapitre 3: Le chat et la machine à laver
Chapitre 4 : Ce qui me tue renforce les autres
 
LIVRE II – LA MODERNITE ET LE DENI DE L’ANTIFRAGILTITE
 
Chapitre 5  : Le souk et l’immeuble de bureaux
Chapitre 6 : Dites-leur que j’aime (dans une certaine mesure) le hasard
Chapitre 7 : L’interventionnisme naïf
Chapitre 8 : La prédiction ou l’enfant de la modernité
 
LIVRE III – UNE VUE NON PREVISIONNELLE DU MONDE
 
Chapitre 9 : Gros Tony et les «  fragilistas  »
Chapitre 10 : Les hauts et les bas de Sénèque
Chapitre 11 : N’épousez jamais la rock star
 
LIVRE IV – OPTIONALITE, TECHNOLOGIE ET L’INTELLIGENCE DE L’ANTIFRAGILITE
 
Chapitre 12 : Les raisins mûrs de Thalès
Chapitre 13 : Apprendre aux oiseaux à voler
Chapitre 14 : Lorsque deux choses ne sont pas la «  même chose  »
Chapitre 15 : L’histoire écrite par les perdants
Chapitre 16 : Une leçon de désordre
Chapitre 17 : Gros Tony débat avec Socrate
 
LIVRE V – LE NON-LINEAIRE ET… LE NON-LINEAIRE
 
Chapitre 18 : De la différence entre une grosse pierre et mille cailloux
Chapitre 19 : L’inverse de la pierre philosophale
 
LIVRE VI – LE NON-LINEAIRE ET… LE NON-LINEAIRE
 
Chapitre 20 : Temps et fragilité
Chapitre 21 : Médecine, convexité et opacité
Chapitre 22 : Vivre longtemps, mais pas trop
 
LIVRE VII – LE NON-LINEAIRE ET… LE NON-LINEAIRE
 
Chapitre 23 : Mettre sa peau en jeu : l’Antifragilité et l’optionalité aux dépens des autres
Chapitre 24 : Quand on fait coller l’éthique à une profession

Conclusion
Epilogue
Remerciements