Vous êtes ici

Yeruldelgger

Le corps enfoui d’une enfant, découvert dans la steppe par des nomades mongols, réveille chez le commissaire Yeruldelgger le cauchemar de l’assassinat jamais élucidé de sa propre fille. Peu à peu, ce qui pourrait lier ces deux crimes avec d’autres plus atroces encore, va le forcer à affronter la terrible vérité. Il n’y a pas que les tombes qui soient sauvages en Mongolie. Pour certains hommes, le trafic des précieuses « terres rares » vaut largement le prix de plusieurs vies. Innocentes ou pas. Dans ce thriller d’une maîtrise époustouflante, Ian Manook nous entraine sur un rythme effréné des déserts balayés par les vents de l’Asie Centrale jusqu’à l’enfer des bas-fonds d’Oulan-Bator. Il y avait la Suède de Mankell, l’Islande d’Indridason, l’Écosse de Rankin, il y a désormais la Mongolie de Ian Manook !

Une interprétation à « coeur battant » qui entraîne l’auditeur dans une histoire pleine de méandres, bouleversante, en immersion totale.

Suivi d'un entretien avec l'auteur

Date de parution : 
14 Janvier 2015
Éditeur d’origine : 
Albin Michel
Durée : 
15h32

Acheter au format CD

Prix public conseillé: 
24.90 €
Format: 
Livre audio 2 CD MP3 - Suivi d'un entretien avec l'auteur
EAN Physique: 
9782356418470

Télécharger ce livre audio

Prix public conseillé: 
22.40 €
Format: 
audionumérique
EAN numérique: 
9782356418692

Commentaires

Bonjour, je voulais savoir si la suite de ce roman est au programme? Sinon trés beau voyage et super lecture.

L'intrigue est assez simple. Deux enquêtes vont se croiser tout le long du roman, alternant les points de vue et les personnages pour nous dévoiler différentes facettes de la Mongolie et d'Oulan-Bator. Car l'intérêt de ce livre, c'est de découvrir un pays peu présent dans ce genre de littérature. Et sans doute peu présent dans la littérature en général d'ailleurs. Au fil de l'histoire, on découvre des pratiques culturelles, des coutumes qui sont bien intégrées dans le récit et qui le servent en apportant des explications sur certains faits. Cette "utilité" de l'information culturelle permet de maintenir une belle fluidité et une cohérence au récit.

Ian Manook signe ici un premier roman, et livre une enquête qui mêle grands espaces, petits et grands méfaits, modernité et tradition. On sent que Manook maîtrise son sujet, et qu’il est fasciné par ce pays méconnu, qui vibre sous nos yeux. Ses personnages sont plutôt attachants, à commencer par son équipe de policiers (Yeruldelgger, Oyun, Solongon), même s’ils restent caricaturaux. On a en effet l’impression de les avoir déjà croisés mille fois dans des feuilletons policiers ! Des personnages qui vivent grâce à la voix grave et mesurée de Martin Spinayer, qui sait donner de l’intensité au récit.

J'ai dévoré cette version audio qui dure un peu plus de 15h30 en moins d'une semaine. La voix de Martin Spinhayer aide à imaginer les paysages et les personnages. Cette plongée en Mongolie a été pour moi un véritable moment de bonheur. Le dénouement est ouvert et j'ai maintenant hâte de mettre la main sous Les temps sauvages, la suite, qui vient de sortir.

L’atout majeur de ce roman n’est pas à chercher dans son intrigue, plutôt bien ficelée, ni dans la profondeur des personnages, pourtant bien choisis (écouter à ce sujet l’entrevue avec l’auteur) et au lourd passif, mais tout simplement dans l’environnement mongol, la découverte de traditions et de contrées inconnues pour la plupart d’entre nous. On a qualifié dans la presse Manook de Mankell de Mongolie. C’est à la fois vrai pour son personnage de Yeruldelgger, tourmenté et sombre, que l’on peut rapprocher de Wallander mais c’est faux sur le reste. Manook livre un récit beaucoup plus introspectif, plus noir et plus violent que n’importe quel livre de Mankell. En disant ça, je ne dénigre ni Mankell, ni Manook. Ils n’ont aucun point en commun, si ce n’est le fait de proposer des univers totalement décalés des milliers de policiers américains que l’on trouve en abondance.

Un polar qui se passe en Mongolie, c’est original et lorsque l’histoire vous tient en haleine de bout en bout, c’est la combinaison gagnante ! Yeruldelgger, c’est le nom du commissaire chargé de deux enquêtes : une tombe sauvage contenant une fillette retrouvée au milieu de la steppe et la mort violente de 3 chinois dans une usine. Ces deux mystères vont le porter bien plus loin qu’il ne s’y attendait. Ce roman m’a fait penser aux polars islandais d’Arnaldur Indridason et c’est avec plaisir que j’ai découvert un pays que je connais très peu au travers d’un livre passionnant.

De facture finalement assez assez classique si l'on excepte le cadre choisi, ce polar s'appuie aussi sur une intrigue intéressante, des personnages bien campés et une belle écriture. En somme c'est un excellent roman, servi, qui plus est dans cette version audio, par la superbe interprétation de Martin Spinhayer. J'ai hâte à présent de pouvoir lire la suite, sortie il y a peu.

L'histoire est palpitante et le cadre magnifique. Le lecteur suit une enquête pleine de noirceur, de surprises et de rebondissements et en même temps découvre la Mongolie, ses paysages, ses coutumes, sa réalité économique, sociale. Dans la version audio, l'entretien avec l'auteur complète toujours très bien notre lecture. Je continuerai sans hésitation de découvrir les prochaines aventures de Yeruldelgger.

Ajouter un commentaire

Commenter

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Dernières actualités liées à ce livre audio :