Écoutez, c'est un livre !

NEWSLETTER
Parution : 15/05/2019Durée : 5h58Collection : Littérature
Ecouter un extrait audio

Commander selon votre format

CD18,50 €
Numérique16,45 €
Acheter votre format
Couverture : Alexandre Soljénitsyne au goulag Ekibastuz, au Kazakhstan, 1953 © Effigie / Bridgeman Images
Premier roman sur la vie quotidienne dans les goulags staliniens, ce texte fit l’effet d’une bombe. Un des romans majeurs du patrimoine littéraire du XXe siècle, ici dans sa version intégrale.
Une journée d'Ivan Denissovitch, c'est celle du bagnard Ivan Denissovitch Choukhov, condamné à dix ans de camp de travail pour avoir été fait prisonnier au cours de la Seconde Guerre mondiale. Le récit nous montre sa journée depuis le coup sur le rail suspendu dans la cour qui marque le lever, jusqu'au court répit du soir et au coucher, en passant par les longues procédures de comptage, la peur des fouilles, les bousculades au réfectoire, les travaux de maçonnerie par un froid terrible dans l'hiver kazakhe, les menues chances et malchances de la journée.
Archétype du paysan russe moyen, Choukhov, homme humble et débrouillard en qui le bien fait encore son oeuvre, a su se libérer intérieurement et même vaincre la dépersonnalisation que ses maîtres auraient voulu lui imposer en lui donnant son matricule.
Le talent propre à Soljénitsyne, son don de vision interne des hommes, apparaissent ici d'emblée dans une complète réussite : ce chef-d'oeuvre à la structure classique restera dans toutes les anthologies du XXe siècle comme le symbole littéraire de l'après-Staline.