Vous êtes ici

Selfies - La septième enquête du Département V

Selfies - La septième enquête du Département V

Résumé du livre audio

Nouveau défi pour le Département V de la police de Copenhague, en charge des affaires non résolues : un « serial  » chauffard dont les victimes sont des femmes jeunes, jolies et… pauvres.
Elles touchent les aides sociales et ne rêvent que d’une chose : devenir des stars de reality-show. Sans imaginer un instant qu’elles sont la cible d’une personne gravement déséquilibrée dont le but est de les éliminer une par une. L’inimitable trio formé par le cynique inspecteur Carl Mørck et ses fidèles assistants Assad et Rose doit réagir vite s’il ne veut pas voir le Département V, accusé de ne pas être assez rentable, mettre la clé sous la porte. Mais Rose, plus que jamais indispensable, sombre dans la folie, assaillie par les fantômes de son passé…
Avec plus de 16 millions d’exemplaires vendus dans le monde, Jussi Adler-Olsen, Grand prix policier des lectrices de Elle et prix polar des lecteurs du Livre de Poche, est une star sur la scène du thriller.

Date de parution : 
14 Février 2018
Éditeur d’origine : 
Albin Michel
Durée : 
16h05

Acheter au format CD

Prix public conseillé: 
25.90 €
Format: 
Livre audio 2 CD MP3
Poids (Mo): 
563
Poids CD 2 (Mo): 
541
EAN Physique: 
9782367625690

Télécharger ce livre audio

Prix public conseillé: 
23.30 €
Format: 
audionumérique
EAN numérique: 
9782367625379

Commentaires

Je tiens tout d’abord à remercier Audiolib pour l’envoi de ce livre audio ! Je n’avais jamais lu de roman de Jussi Adler Olsen et je n’ai donc jamais lu une seule enquête du département V et celle-ci est la 7ème ! C’est un roman vraiment long, assez cru dans les paroles par moment, les personnages sont assez atypiques et les rebondissements très nombreux ! Le Département V est composé de plusieurs personnes : Carl Mørck, Assad et Rose. Carl n’est pas un bosseur né, Assad est assez mystérieux et semble avoir un passé compliqué et Rose, elle, est totalement dérangé, perturbée psychologiquement et sans réelle solution pour son problème elle veut abandonner sa vie. On sent une équipe soudée sans l’être, mais attachés aux uns et aux autres. On a ici une enquête très complexe qui part dans tous les sens et qui s’entrecroise avec plusieurs affaires et autres enquêtes tout en passant sur un passé assez sombre des personnages mais aussi du pays. D’ailleurs, dans ce roman on se retrouve avec les centres d’aides sociales et trois filles qui en usent. Ces trois filles préfèrent se la couler douce, ne pas bosser, qui à faire des enfants (et même s’en débarrasser) et user du système ! Le suspens est bien lancé dans ce roman, on y découvre au fur et à mesure tous les personnages mais surtout des personnes totalement mal à l’aise dans leur vie, profitant du système ou d’autres qui en ont marre de voir des personnes en profiter. On ressent un certain malaise quand à la vie au Danemark qui n’a pas l’air toute rose pour certaines personnes. L’abord de la maladie psychologique ou physique y est également abordé ce qui rajoutent à l’histoire. Même si le roman a des longueurs, on est finalement assez accroché à l’histoire même si l’on doit dire que les personnages ne sont pas spécialement attachant et qu’on mettrait des baffes à plus d’unes de ces filles ! En résumé, Selfies est un bon polar grâce à une enquête bien menée qui pourtant part de plusieurs branchages. On se demande au cours de notre roman comment l’auteur peut finir son histoire en résolvant toutes ces enquêtes en même et pourtant ça avait l’air facile pour lui et c’est fait avec brio ! Une très bonne surprise qui me change de mes habitudes de lecture surtout que je prends carrément goût aux romans audio !

Ajouter un commentaire

Commenter

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Ils ont parlé de ce livre audio :

Selfies est un bon polar grâce à une enquête bien menée qui pourtant part de plusieurs branchages. On se demande au cours de notre roman comment l’auteur peut finir son histoire en...

L'Antre de Luciole