Vous êtes ici

Ainsi résonne l'écho infini des montagnes

Ce troisième roman de Khaled Hosseini raconte comment Abdullah, dix ans, indéfectiblement lié à sa petite soeur Pari, voit brusquement se rompre le lien qui les unit. Cet événement, choix terrible, pèsera sur toutes leurs vies. D’un village afghan en 1950 à Kaboul, en passant par Paris et le San Francisco des années 80, une quête bouleversante de l’âme soeur. Tour à tour déchirant, émouvant, provocant, un roman-fl euve sur l’amour, la mort, le sacrifice, le pardon, la rédemption, sur ces choix qui nous façonnent et dont l’écho continue de résonner dans nos vies.

Mathieu Buscatto nous donne une interprétation intime et bouleversante de ce drame familial venu d’ailleurs, qui pourtant résonne profondément à notre oreille.

Date de parution : 
15 Janvier 2014
Éditeur d’origine : 
Belfond
Durée : 
15h19

Acheter au format CD

Prix public conseillé: 
24.00 €
Format: 
Livre audio 2 CD MP3
Poids (Mo): 
651
Poids CD 2 (Mo): 
641
EAN Physique: 
9782356416469

Télécharger ce livre audio

Prix public conseillé: 
21.60 €
Format: 
audionumérique
EAN numérique: 
9782356416872

Commentaires

Autant le dire tout de suite c'est un avis mitigé que j'apporte sur ce livre. Ce n'est absolument pas la version audio qui est en cause puisque encore une fois le lecteur, Mathieu Buscatto, est très bon. L'écoute a été très agréable. En revanche c'est la construction de l'histoire qui m'a bloquée et déçue. L'auteur prend le parti de passer sans cesse d'un personnage à un autre, d'une époque à une autre et j'ai trouvé cela pénible. Je conçois les romans flash back mais là ce n'est même pas une construction intéressante pour l'histoire. Je conçois que l'intrigue principale soit rejointe par de petites intrigues mais là cela n'apporte rien ! Quelle déception ! J'avais tout simplement envie de suivre l'histoire parallèle du frère et de la soeur. Abdullah et Pari avaient tout pour constituer à eux seuls la matière de ce roman. Quelle vie s'est offerte à eux après leur séparation ? Mais non, au lieu de cela, on suit plusieurs personnages... J'ai passé toute la partie sur le chirurgien esthétique, j'ai trouvé cela ajouté et vraiment inutile ! J'ai cependant apprécié le témoignage sur l'Afghanistan que nous propose Khaled Hosseini. Difficile de voir la souffrance de la population qui ne fait que subir les conséquences des événements atroces qui se passent dans ce pays depuis plusieurs années. Une lecture en demi teinte pour moi. http://lesbavardagesdesophie.wordpress.com/2014/04/03/ainsi-resonne-lecho-infini-des-montagnes-khaled-hosseini-audio/

Moi qui aime plutôt les livres anglosaxons, j'ai finalement revu mon jugement en écoutant Ainsi résonne l'écho infini des Montagnes.rnLa beauté du texte, magiquement rendu par Mathieu Buscatto, m'a littéralement propulsée à Kaboul, en 1950.rnMême si l'on se perd un peu sur les aller-retours dans le passé (le format audio y est pour beaucoup, pas le temps de revenir en arrière lire quelques lignes, histoire de s'y retrouver), on n'a qu'à se laisser bercer par le lecteur, son accent chantant quand il prononce des mots dans une langue qui nous est étrangère, pour finalement se réveiller d'un rêve étrange, mais très plaisant !

Les mots me viennent difficilement pour donner mon avis sur ce livre, comme souvent lorsque je ne suis ni complètement emballée, ni complètement déçue par un ouvrage. L'histoire est intéressante, notamment au niveau culturel. C'est bien écrit, très bien lu (décidément, chez Audiolib, ils savent bien les choisir les lecteurs) mais c'est tout... enfin... pour moi. Pas d'étincelle, pas de petit truc qui fait tilt. J'ai attendu la fin du livre comme une délibération d'une histoire un peu trop longue et un peu trop décousue. Chaque histoire se suit sans vraiment se recouper avec des allers-retours dans le temps... étrange construction du récit...En bref : intéressant mais sans plus.

C'est un roman à la fois passionnant et foisonnant, on passe d'un personnage à un autre, d'un lieu à un autre, d'une époque à l'autre, avec toujours ce fil conducteur, les liens familiaux. Ainsi résonne l'écho infini des montagnes recèle un charme fou qui m'a ensorcelée. Il s'en dégage une atmosphère un peu magique, étrange par moments, et en même temps bien ancrée dans la réalité. rnC'est un livre ambitieux et d'aucuns y trouveront peut-être quelques longueurs, mais pour ma part j'ai tout aimé. Cet hommage que Khaled Hosseini rend à l'Afghanistan, son pays d'origine. Son empathie pour le genre humain et ces personnages étonnants. La richesse de cette histoire, entre fresque familiale moderne et légende. La poésie et l'émotion qui se dégagent en douceur de ces pages.

Comme toujours dans ses romans, Khaled Hosseini nous conte merveilleusement l'Afghanistan de ces dernières décennies. A travers ses personnages si humains, il montre comment des hommes et des femmes subissent les conséquences de décisions et de problèmes qui les dépassent complètement.

Autant le dire tout de suite c’est un avis mitigé que j’apporte sur ce livre. Ce n’est absolument pas la version audio qui est en cause puisque encore une fois le lecteur, Mathieu Buscatto, est très bon. L’écoute a été très agréable. En revanche c’est la construction de l’histoire qui m’a bloquée et déçue. L’auteur prend le parti de passer sans cesse d’un personnage à un autre, d’une époque à une autre et j’ai trouvé cela pénible. Je conçois les romans flash back mais là ce n’est même pas une construction intéressante pour l’histoire. Je conçois que l’intrigue principale soit rejointe par de petites intrigues mais là cela n’apporte rien ! Quelle déception ! J’avais tout simplement envie de suivre l’histoire parallèle du frère et de la soeur. Abdullah et Pari avaient tout pour constituer à eux seuls la matière de ce roman. Quelle vie s’est offerte à eux après leur séparation ? Mais non, au lieu de cela, on suit plusieurs personnages… http://lesbavardagesdesophie.wordpress.com

Ajouter un commentaire

Commenter

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.