Vous êtes ici

L'Appel du coucou

L'Appel du coucou
Une nuit à Londres, Lula Landry, célèbre mannequin, est retrouvée défenestrée. Son frère, John Bristow, ne croit pas au suicide et contacte Cormoran Strike, détective privé. Strike est un homme à la dérive : il a perdu une jambe à la guerre et sa vie est un désastre. Chargé par Bristow d’enquêter sur la mort de Lula, il se résout à plonger dans les eaux glauques que dissimulent les paillettes de la vie noctambule. Trahisons, secrets, vengeance émergeront peu à peu jusqu’à l’explication fi nale. Avec son intrigue haletante et sa galerie de personnages plus vrais que nature, L’Appel du Coucou, premier volet des aventures du détective Strike, s’inscrit dans la tradition du grand roman policier classique illustrée par Ruth Rendell et P.D. James.

Une interprétation haletante, rendant palpable l’inquiétante noirceur de ces personnages apparemment festifs que l’on croise au coin d’une rue, la nuit.

Date de parution : 
15 Janvier 2014
Durée : 
18h23

Acheter au format CD

Prix public conseillé: 
24.50 €
Format: 
Livre audio 2 CD MP3 - 666 Mo + 599 Mo
Poids (Mo): 
666
Poids CD 2 (Mo): 
599
EAN Physique: 
9782356416520

Télécharger ce livre audio

Prix public conseillé: 
22.00 €
Format: 
audionumérique
EAN numérique: 
9782356416902

Commentaires

D'abord j'ai été séduite par le personnage de Strike. Ce détective se révèle très attachant par sa perspicacité mais aussi par son passé. C'est un personnage émouvant qu'on a envie de voir évoluer, s'en sortir que nous livre Galbraith. Son histoire fait en effet de lui un homme blessé physiquement et moralement par la vie. L'enquête n'est au départ qu'un prétexte à le sauver, à lui redonner goût à la vie et cela fonctionne bien. Tout comme le binôme qu'il forme avec Robin, sa secrétaire. Je n'ai eu qu'un seul regret, j'aurais aimé qu'elle ait un rôle encore plus important. Mais mon petit doigt m'a dit qu'il y aurait une suite à l'Appel du coucou. J'espère vraiment qu'elle va devenir la complice de Strike dont il ne pourra plus se passer. C'est déjà, je trouve, sous-jacent, dans ce titre. Le scenario est classique mais très efficace. Tout fonctionne à merveille. On suit l'enquête de Strike jusqu'au bout, haletante, précise, captivante. Je me suis laissée prendre au jeu et même surprendre par la fin. Je n'avais pas trouvé le coupable du meurtre de Lula ! Bien joué pour un roman policier ! J'avais hâte de retourner dans ma voiture pour connaître la suite de l'enquête. Ce qui m'a, je crois, aidée à pénétrer dans cette enquête, outre le personnage principal ce sont la description des différents lieux. Ainsi l'univers de chaque personnage est narré précisément ce qui concourt à ancrer le lecteur dans le genre policier, à mener l'enquête lui aussi. De l'appartement de Lula jusqu'aux bars que fréquente Strike en passant par le bureau de Robin ou l'appartement de la mère de Lula, Galbraith crée une atmosphère particulière. Elle prend le temps de la description. Certains diront que cela contribue à mettre des longueurs dans ce roman, moi c'est ce qui m'a aidée à rentrer dans l'Appel du coucou. Ce roman se révèle être une peinture de la société actuelle. Galbraith décrit sans tabou le monde de la mode et des avocats. C'est ce dernier point qui est sublimé par le lecteur, Lionel Borguet. Il est excellent ! Il a réussi à donner vie à chaque personnage, en modifiant sa voix, ses intonations sans jamais tomber dans la caricature. Je l'ai trouvé juste et très perspicace pour cerner chaque personnage. J'espère que les éditions Audiolib lui feront lire encore des tas d'autres romans. Seul petit bémol, ses lectures de citations latines prononcées à la française. Oui, je titille, mais c'est ce qui fait mon charme, non ? Vous l'aurez compris, je ne peux que vous conseiller de lire ou d'écouter ce roman. J'ai pour ma part hâte de retrouver Cormoran Strike dans de nouvelles aventures et je crois savoir que mes copines de cette écoute commune partagent mon avis. http://lesbavardagesdesophie.wordpress.com/prix-audiolib-2014/

Oubliez un instant que Robert Galbraith est J.K. Rowling, et vous vous retrouverez à apprécier une bonne histoire de détective privé, qui, malgré ses blessures et une récente rupture, ne tombe pas dans le cliché du genre "alcoolique et paumé".rnOn y retrouve tout le charme londonien, cette habitude de prendre son temps pour raconter une bonne histoire, celle qui tient en haleine pour quelques heures...

Robert Galbraith, c'est le pseudo de J. K. Rowling (la célèbre auteur de la série des Harry Potter et d'Une place à prendre). En découvrant cette information, j'avais peur d'être à nouveau déçue par l'auteur (autant j'avais adoré les Harry Potter, autant Une place à prendre m'avait été pénible). Malheureusement, mes craintes se sont révélées exactes et je n'ai pas accroché à ce nouvel ouvrage de l'auteur. C'est dommage car j'adore les polars et j'étais prête à lui accorder une nouvelle chance. L'histoire n'a rien qui sorte vraiment de l'ordinaire. C'est lent, il ne se passe pas grand chose et le suspens n'est pas tellement présent (ci ce n'est qu'on aimerait bien savoir si oui ou non la jeune mannequin s'est suicidée). Je me suis ennuyée et la fin m'a déçue. J'espérais plus de rythme pour un ouvrage du genre. A priori, ce livre serait le début d'une série, j'espère qu'elle fera mieux pour le tome 2. En bref : peu mieux faire au niveau de l'histoire. Par contre, bon point de l'écoute : la voix du lecteur est très agréable et son jeu d'acteur est parfait !

On a affaire à un policier de facture assez classique avec une mort suspecte en préambule, suivie d'une enquête. Jusque dans l'étude de ses personnages et notamment celui de Cormoran Strike, l'auteur respecte les codes du polar et ne cherche pas vraiment à s'en démarquer. Pourtant l'écriture est admirable et cette intrigue passionnante. Une fois encore, Rowling démontre son immense talent et offre à ses fans un excellent roman dans un genre bien différent d'Une place à prendre ou d'Harry Potter.rnA priori ce serait le premier volet d'une série consacrée au détective Strike et je ne peux que m'en réjouir car j'ai beaucoup aimé le personnage de cet homme à la dérive incarné de façon remarquable par Lionel Bourguet avec sa voix rauque et grave.rnUn roman qui ne révolutionne pas le genre mais très plaisant à lire et maîtrisé de bout en bout.

L'appel du Coucou est un excellent polar que l'on lit plus pour son détective à la personnalité attachante et aux nombreuses casseroles que pour son intrigue. Robin, la secrétaire, joue un rôle important. Novice en matière d'enquête, elle est complémentaire de Strike et apporte un regard intéressant sur son patron et le travail qu'il effectue.rnrnIl ne faut pas s'attendre à un suspens insoutenable et à de multiples rebondissements dans ce roman. Cormoran Strike mène son enquête progressivement, avec méthode. Le dénouement est certes inattendu mais c'est le contexte dans lequel vivent les personnages ainsi que leur comportement qui sont les plus intéressants.rnrnLionel Bouguet, le lecteur de ce livre audio, a une voix grave qui me plaît beaucoup et colle bien à l'image que l'on peut se faire de Cormoran Strike.

Avant de parler du livre je vais d'abord m'arrêter au narrateur : Lionel Bourguet. Ce Monsieur a une voix d'enfer quelque soit le personnage qu'il incarne . Sa voix est tout simplement envoûtante. Passons au livre. D'abord j'ai découvert que Robert Galbraith est le pseudonyme de J.K. Rowling et je dois dire que je n'aime pas ce qui l'a fait connaître. J'avais un peu d'appréhension..... Puis je suis rentrée dans l'histoire de Strike . J'ai avancé pas à pas dans ce récit . J'ai essayé de résoudre l'enquête en même temps que lui car il nous donne tous les indices qu'il trouve au fur et à mesure. Mais je suis resté sur la touche . Il a réussi à m'embobiner à m'entortiller dans de fausses pistes. Jusqu'au bout on a vraiment l'impression que cette enquête n'avait pas de solution ou que si mais c'était celle annoncée par les policiers. Et Strike nous dénoue tout ce noeud avec l'aide de Robyn. C'est Superman et Robyn oui ^^. Sauf qu'ils n'en pas le physique ni le look mais le mental oh o

D’abord j’ai été séduite par le personnage de Strike. Ce détective se révèle très attachant par sa perspicacité mais aussi par son passé. C’est un personnage émouvant qu’on a envie de voir évoluer, s’en sortir que nous livre Galbraith. Son histoire fait en effet de lui un homme blessé physiquement et moralement par la vie. L’enquête n’est au départ qu’un prétexte à le sauver, à lui redonner goût à la vie et cela fonctionne bien. Tout comme le binôme qu’il forme avec Robin, sa secrétaire. Je n’ai eu qu’un seul regret, j’aurais aimé qu’elle ait un rôle encore plus important. Mais mon petit doigt m’a dit qu’il y aurait une suite à l’Appel du coucou. Le scenario est classique mais très efficace. Tout fonctionne à merveille. On suit l’enquête de Strike jusqu’au bout, haletante, précise, captivante. Je me suis laissée prendre au jeu et même surprend... http://lesbavardagesdesophie.wordpress.com/2014/02/22/lappel-du-coucou-r...

Ajouter un commentaire

Commenter

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Dernières actualités liées à ce livre audio :

Livres audio du même lecteur