Rue des voleurs


A Tanger, un adolescent libre penseur, assoiffé de liberté, connaît ses premiers émois avec sa cousine Meryem. Surpris par ses parents, pudibonds, obsédés par les questions d’honneur, de morale et de qu’en dira-t-on, il se fait rouer de coups, ce qui le décide à fuir et à vivre dans la rue, puis à traverser la Méditerranée. De Tanger à Barcelone, un roman d’apprentissage contemporain, l’épopée d’un jeune homme sauvé par son amour des polars noirs et des poètes orientaux.

Othmane Moumen insuffl e un puissant symbolisme à ce récit mêlant conte oriental et document contemporain.


  • Date de parution : 13 Février 2013
  • Durée : 9h


Acheter au format CD

  • Prix public conseillé : 22.90 €
  • Format : Livre audio 1 CD MP3 - 618 Mo
  • Code EAN : 9782356415585

Télécharger ce livre audio

  • Prix public conseillé : 19.95 €
  • Format : audionumérique
  • Code EAN : 9782356415325

L'auteur Mathias Enard

Mathias Enard est né en 1972. Il a étudié le persan et l'arabe et fait de longs séjours au Moyen-Orient. Il vit à Barcelone. Il est l’auteur de six romans parus aux éditions Actes Sud, notamment: La perfection du tir (2003, prix des Cinq Continents de la francophonie), Zone (2008, prix Décembre, prix du Livre Inter), Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants (2010, prix Goncourt des Lycéens), Rue des Voleurs (2012) et Boussole (2015, Prix Goncourt, Prix des libraires de Nancy - Le Point ).

Le lecteur Othmane Moumen

Othmane Moumen

Comédien d’origine marocaine, Othmane Moumen sort 1er prix du conservatoire de Bruxelles. Il est co-fondateur de la compagnie « Chéri-Chéri » et co-auteur de Doffi ce, une pièce entièrement mimée. Il a également joué dans Le Dindon, La Tempête ou L’Étrange Mister Knight.

Les actualités liées au livre audio

2
mai
2016
Du 14 au 16 mai 2016 ne manquez pas le festival international du livre et du film Étonnants Voyageurs à Saint-Malo !
7
décembre
2015
Pour ses 105 ans, le plus populaire des romans-feuilletons bénéficie d’une adaptation haute en couleurs 
3
novembre
2015
Choisi parmi les 4 finalistes, le 10ème roman de l’auteur est le lauréat de l’édition 2015
7
septembre
2015
 du 23 au 27 septembre 2015
2
décembre
2014
Depuis plus de 6 ans, le studio 5sur5 fait partie de nos collaborateurs. Nous vous proposons d’en découvrir plus sur leur activité.  
13
juin
2014
Les lauréates du Grand Prix Plume de Paon 2014   
28
mai
2014
 Prix du Public remis lors du festival du livre audio à Strabourg
26
mai
2014
 Toulouse, du 26 au 29 juin 2014
20
mai
2014
  du 7 au 9 juin 2014 à Saint Malo
5
mai
2014
 ouvrira ses portes du 22 au 24 mai à Strasbourg
3
avril
2014
Appel aux votes !

Vos commentaires

Rue des voleurs, voici une histoire que je conseille à tous.

Je parle d’histoire, car je n’ai pas lu le roman, mais écouté le livre audio. Neuf heures d’écoute dont je n’ai raté aucun mot.

Parlons d’abord de la voix d’Othmane Moumen qui est parfait dans cette lecture, car certes, il maîtrise la langue arabe, mais aussi parce qu’il a le don de jouer plusieurs personnages sans que cela paraisse artificiel. Aussi, lorsqu’il endosse le rôle d’un personnage féminin, son naturel rend la lecture fluide et agréable à l’oreille.

Ensuite, le texte en lui-même qui a du être précédé par un travail de recherche assez pointu. C’est là, le point fort de Mathias Enard, écrire de belles histoires qui se basent sur des faits réels.

Ici, le printemps arabe, vu par Lakhdar, un jeune marocain, chassé de la maison familiale, après avoir été surpris nu avec sa cousine Meryem. Une vie d’errance débute pour lui, SDF, il tente de survivre et c’est par chance qu’il retrouve son ami de toujours, Bassam.

Rue des Voleur est un beau roman. Pas magnifique, car il ne parle pas de grandes choses comme l'amour, le sacrifice, ou la guerre, mais en même temps, si. Il parle de tout cela, mais d'une façon simple, sans grandiloquence. Ce qui s'est passé pendant le printemps arabe, les endoctrinements des jeunesses musulmanes, les attentats... Lakhdar en est le témoin, mais tout coule finalement sur lui, rien ne l'atteint plus que le départ des personnes auxquelles il tient.

Et que dire de la lecture d'othmane Moumen, si ce n'est qu'elle fleure bon le Maghreb. Son accent chantant m'a littéralement transportée au coeur du roman et des rues de Tanger ! J'ai arrêté plusieurs fois la lecture, juste pour essayer de prononcer à voix ce que j'avais eu tant de plaisir à entendre la seconde au paravent.

Réagissez sur ce livre audio !
Les champs suivis d'une étoile sont obligatoires.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
This question is for testing whether you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
10 + 5 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.
x