Vous êtes ici

Le quatrième mur

« L'idée de Sam était belle et folle : monter l'Antigone de Jean Anouilh à Beyrouth. Voler deux heures à la guerre, en prélevant dans chaque camp un fils ou une fille pour en faire des acteurs. Puis rassembler ces ennemis sur une scène de fortune, entre cour détruite et jardin saccagé. Samuel était grec. Juif, aussi. Mon frère en quelque sorte. Un jour, il m'a demandé de participer à cette trêve poétique. Il me l'a fait promettre, à moi, petit théâtreux de patronnage. Et je lui ai dit oui. Je suis allé à Beyrouth le 10 février 1982, main tendue à la paix. Avant que la guerre ne m'offre brutalement la sienne... »

Féodor Atkine, par son intensité contenue, réussit à réinstaller le pouvoir des mots dans les tumultes des combats et l’horreur des massacres : une interprétation qui est un hommage au roman bouleversant de Sorj Chalandon.

Suivi d'un entretien avec l'auteur

Date de parution : 
19 Mars 2014
Durée : 
9h10

Acheter au format CD

Prix public conseillé: 
21.50 €
Format: 
Livre audio - 1 CD MP3 - 630 Mo - Suivi d'un entretien avec l'auteur
EAN Physique: 
9782356417114

Télécharger ce livre audio

Prix public conseillé: 
19.35 €
Format: 
audionumérique
EAN numérique: 
9782356417350

Commentaires

j'aimerais bien que vous nous présentiez les Maigret, ces excellents livres policiers qui sont si rares en audio. «La maison Atlantique», ce serait bien aussi.

J'ai été bouleversée par ce roman qui a été une claque pour moi. C'est un livre dur, fort et émouvant. Un roman sur la guerre, sur la paix, sur les effets directs et invisibles de la guerre sur les hommes. Un roman sur l'amitié, intense et profonde (décidément, Sorj Chalandon sait écrire sur les relations d'amitié d'hommes, ici Sam est "Mon grec", "mon juif"... son ami, son frère, son père?), un roman sur les relations humaines déterminées par les haines ancestrales qui font que des gens se déchirent et le théâtre comme vecteur d'apaisement, comme langage commun qui permet de rêver à une trêve.rnC'est un roman qui m'a remplie d'émotions, parfois proche des larmes... J'ai été émue, horrifiée, touchée, interrogée... J'ai eu l'impression d'apprendre beaucoup et de comprendre beaucoup de choses -historiques et humaines. J'ai trouvé qu'on comprenait très bien les enjeux, les différences qui séparent les gens car ce qui prime ici c'est vraiment l'humain.rnEt puis, j'ai aussi eu un coup de c?ur pour Féodor Atkine, le lecteur de la version audio qui est vraiment excellent! Il donne une force supplémentaire au roman qui se prête très bien, par son rythme, à une lecture à voix haute.rnhttp://ennalit.canalblog.com/archives/2014/03/30/29482664.html

Avec ce roman, je replonge dans l'univers de Sorj Chalandon. J?avais beaucoup aimé la rencontre que nous avions eu avec ma classe lorsqu'il était dans la liste des Goncourables pour Retour à Killybegs. J'avais apprécié la façon dont il parlait de la Guerre. C'est ce que j'ai retrouvé dans ce roman. Sorj Chalandon parvient à décrire l'horreur de la guerre avec finesse, précision et poésie ! Pas si facile d'aborder ce thème ainsi. C'est que l'auteur connaît bien le sujet puisqu'il a été journaliste de guerre pendant longtemps. Il a vécu la guerre du Liban, il a vu les massacres de population. Le tour de force de l'auteur c'est qu'il réussit à raconter l'Histoire sans la rendre cliché ! Je me suis très vite attachée au personnage de George. J'ai aimé le voir lutter à Paris, idolâtrer Samuel, lui rendre hommage. Ce qui m'a bouleversée c'est la réflexion de Chalandon sur l'après-guerre. Il en parle très bien dans l'entretien qui se trouve après la lecture de son roman. Comment, lorsqu'on rentre dans un pays en paix, peut on revivre ? Comment supporter les petits tracas du quotidien quand on a assisté à des massacres ? C'est une mise en avant intéressante de cet aspect dévastateur du métier de reporter de guerre. Chalandon a voulu dire merde à la guerre grâce à l'Art. Il a choisi le théâtre comme pause. C'est ce qui a fini de me convaincre. L'auteur réussit à analyser une oeuvre vitale de la littérature française, une oeuvre que j'adore, une oeuvre engagée. Il s'agit d'Antigone d'Anouilh. Et cerise sur le gâteau, le lecteur choisi par les éditions Audiolib, Féodor Atkine, est parfait ! Il donne corps aux personnages. Il a la voix parfaite pour apporter la force émotive du texte. C'est une vraie perle que ce roman en version audio. C'est donc un roman qui prend aux tripes, qui met les larmes à l'oeil, qui interpelle, qui émeut ! Un roman sur la Paix, au final ! Un roman magnifique à lire absolument ou à écouter? J'arrête là mon article tellement en-deçà de la valeur immense de ce roman. http://lesbavardagesdesophie.wordpress.com/2014/05/29/le-quatrieme-mur-sorj-chalandon-audio/

Antigone est une jeune fille qui, malgré son âge et son statut, ne peut se taire et veut à tout prix enterrer son frère déshonoré.rnA Beyrouth, des comédiens venant de tout bord se prennent au jeu de monter la pièce de théâtre d'Anouilh en plein conflit...rnJ'avoue ne pas avoir été charmée ni emmenée par l'histoire. Je n'ai pas réussi à comprendre le pourquoi d'une telle envie, ni à m'émouvoir par le jeu de Féodor Atkine qui en faisait beaucoup trop la plupart du temps, comme un acteur vieillissant qui refuse que l'on ferme le rideau sur lui et en rajoute sur le roulement de ses R pour garder la parole encore quelques minutes de plus.rn

L'écoute de ce livre a été un peu étrange. Pendant presque les 3/4, je n'ai pas compris la façon d'agir du narrateur, pourquoi vouloir s'entêter à monter une pièce dans un pays en guerre alors qu'il y aurait bien d'autres choses à y faire et qu'accessoirement, il a une famille en France qui tient à lui. Et puis, petit à petit, ça a fait sens, j'ai réussi à entrevoir ce qu'il voulait faire et pourquoi il s'acharnait. Du coup, c'était sa femme que je ne comprenais plus même si je ne lui ai jamais donné tord. Ce livre est à la fois un espoir et une vision terrible et fataliste de la guerre (surtout certaines descriptions à la fin de l'ouvrage). Je n'ai pas tellement accroché même si la voix du lecteur est très agréable et sa diction très bien adaptée aux différents personnages (pour info, Féodor Atkine, le lecteur, est l'homme qui double Dr House en VF). En bref, un livre intéressant mais qui n'a pas réussi à me captiver complètement. Le plus : l'entretien final avec l'auteur qui permet d'éclairer de nombreux points de l'ouvrage.

Mes mots sont bien pauvres à côté de ceux de Chalandon, mais ce que je veux dire ici, c'est qu'écouter ce livre ça a été comme une respiration, avec parfois des moments d'apnée. rnParce que c'est un livre qui ne peut laisser insensible, parce que cette histoire improbable s'inscrit pourtant dans un contexte historique de guerre ultra réaliste, parce que ce que nous décrit Chalandon c'est l'humanité, avec ce qu'elle a de plus horrible et de plus beau, parce que derrière les mots il y a une émotion vraie, indicible, parce qu'il y est question de théâtre, parce que toutes les religions y sont mélangées... pour toutes ces raisons et bien d'autres encore j'ai aimé passionnément ce livre. Depuis ma lecture, chaque jour j'y repense quelques instants et le respect que j'éprouve à son égard continue de grandir. rnPendant quelques heures, j'ai vécu au rythme du Liban et des obus qui explosent, de la pièce d'Antigone, de ces personnages qui souffrent, de ces vies bousculées, de ce George en quête d'idéal... C'est un roman qui donne à réfléchir, qui plonge le lecteur dans les atrocités de la guerre, qui bouleverse par sa beauté.

Le quatrième mur est un roman poignant dont le lecteur non plus ne sort pas indemne. L'écriture de Sorj Chaladon est d'une force et d'une justesse incroyable. On a l'impression de participer à cette guerre, de ressentir les émotions de Georges, de subir cette tension permanente dans un pays en état de guerre. Et puis, les valeurs véhiculées par le texte sont importantes. La fidélité en amitié et la tolérance vis à vis de ces guerres que l'on ne peut pas vraiment comprendre quand on ne fait pas partie des populations concernées.

J'ai été bouleversée par ce roman qui a été une claque pour moi. C'est un livre dur, fort et émouvant. Un roman sur la guerre, sur la paix, sur les effets directs et invisibles de la guerre sur les hommes. Un roman sur l'amitié, intense et profonde (décidément, Sorj Chalandon sait écrire sur les relations d'amitié d'hommes, ici Sam est "Mon grec", "mon juif"... son ami, son frère, son père?), un roman sur les relations humaines déterminées par les haines ancestrales qui font que des gens se déchirent et le théâtre comme vecteur d'apaisement, comme langage commun qui permet de rêver à une trêve.rnrnC'est un roman qui m'a remplie d'émotions, parfois proche des larmes... (Je pense particulièrement au chapitre 19 "Antigone", qui était tellement poignant que je pense avoir ralenti en conduisant au travail et en arrivant, j'ai attendu dans la voiture que le chapitre soit fini avant de sortir de la voiture et que j'en ai parlé à mes collègues immédiatement...). J'ai été émue, horrifiée, touchée, interrogée... J'ai eu l'impression d'apprendre beaucoup et de comprendre beaucoup de choses -historiques et humaines. J'ai trouvé qu'on comprenait très bien les enjeux, les différences qui séparent les gens car ce qui prime ici c'est vraiment l'humain.rnrnJ'ai aussi été très touchée par le portrait de l'homme qui rentre dans un monde "normal", en paix, après avoir été plongé dans l'horreur de la guerre. et qui ne peut pas reprendre le cours des choses où il les a laissées.rnrnj'ai aussi eu un coup de c?ur pour Féodor Atkine, le lecteur de la version audio qui est vraiment excellent! Il donne une force supplémentaire au roman qui se prête très bien, par son rythme, à une lecture à voix haute. Féodor Atkine a parfaitement su donner vie à ce texte. Sorj Chalandon peut être heureux de la mise en musique de son roman par ce lecteur talentueux.rn

Ajouter un commentaire

Commenter

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Dernières actualités liées à ce livre audio :