Vous êtes ici

La Fille du train

La Fille du train
Mieux qu’un thriller exceptionnel, un piège paranoïaque et jubilatoire.
Écoutez-le, vous comprendrez pourquoi.
Rachel prend le train deux fois par jour pour aller à Londres. Chaque jour, elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Elle a même donné un nom à ses occupants, qu’elle voit derrière la vitre : Jason et Jess.
Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe et la quitte. Jusqu’à ce matin où Rachel voit un autre homme que Jason à la fenêtre. Jess tromperait-elle son mari ? Quelques jours plus tard, elle découvre la photo de Jess dans les journaux : de son vrai nom Megan Hipwell, la jeune femme a mystérieusement disparu…
Date de parution : 
04 Novembre 2015
Durée : 
11h44

Acheter au format CD

Prix public conseillé: 
24.40 €
Format: 
Livre audio 1CD MP3
EAN Physique: 
9782367620480

Télécharger ce livre audio

Prix public conseillé: 
21.60 €
Format: 
audionumérique
EAN numérique: 
9782367620282

Commentaires

J’ai eu des difficultés à parler de ce livre, ne sachant pas trop quoi penser. Sur la première moitié, j’ai plutôt aimé ce livre, notamment grâce à l’alternance des personnages, au scénario et ceci malgré le côté très exécrable des personnages. Aucune ne m’a attirée et leurs comportements m’ont plus agacés qu’autre chose. Sur la deuxième moitié, je suis passée par plusieurs sentiments … Tout d’abord, je me suis ennuyée! L’histoire traînait en longueur pour rien! Enfin, j’ai été mal à l’aise à plusieurs reprises. J’ai trouvé l’ambiance assez malsaine et de ce fait, je n’était pas très bien en l’écoutant et j’avais souvent envie de passer à autre chose car c’était glauque. Je ne parlerai pas de la fin pour ne pas vous la dévoiler, mais elle m’a aussi déçue. Dans l’ensemble, un livre qui ne m’a pas trop plu et que je n’ai pas trouvé que l’auteure avant un grand talent. Concernant la lecture, les lectrices sont plutôt agréable à écouter malgré l’accent de l’une d’elle un peu déroutant au début (Et surtout sa manière de dire 8 ;-)), mais à laquelle on s’habitue très bien!

24 h sans toucher terre ! Très bien "ficelé" et cependant, quelle imagination ! Rachel a tout d'une héroïne récurrente !

J’ai beaucoup aimé ce roman car il est plein de mystères, d’incertitudes et de rebondissements mais aussi parce qu’il aborde des thèmes plus « sociaux » comme l’alcoolisme, les relations de couple et les personnalités dominantes. C’est un roman très accrocheur que je ne pouvais pas lâcher : j’avais envie de savoir ce qui était vrai et ce qui était faux, j’avais envie de mieux comprendre Rachel… Un bon page turner que je vous recommande pour les vacances ! Les trois lectrices ont participé à mon plaisir de lecture car elles rendaient bien les personnages.

Tous les jours de la semaine, Rachel prend le train, assise toujours à la même place, elle observe une petite maison et le couple qui y vit. Elle imagine leur vie de couple idéal, mais un jour elle voit la femme en compagnie d'un autre homme... Quelques jours plus tard, la femme, Megan Hipwell, est portée disparue... Rachel décide de s'intéresser à cette disparition, de rencontrer le mari, de témoigner... Mais Rachel n'est pas un témoin fiable, elle est alcoolique, elle a perdu son travail et elle habitait autrefois dans la même rue que Megan... Son ex-mari, Tom, y habite toujours avec Anna, sa nouvelle femme, et leur bébé. Prenant moi-même le train tous les matins et soirs pour aller travailler, j’avais très envie de lire ce livre... Il est vrai que de mon côté, je suis plus souvent le nez dans un livre qu’en train d’observer les maisons et leurs occupants que je croise... J’ai eu un peu de mal au début à entrer dans l'histoire... je ne m'y retrouvais pas dans l'alternance du récit entre les trois narratrices (Rachel, Megan puis Anna). Puis j'ai été accroché par l'intrigue et je n'ai plus lâché le livre... La construction du livre avec ses 3 narratrices est très efficace, il donne un vrai rythme au roman et multiplie les interrogations. Les personnages de Rachel, Megan et Anna sont très intéressants, ils se dévoilent peu à peu. Je regrette quelques longueurs et quelques répétitions inévitables avec le système des différents points de vues. J'ai cependant passé un bon moment de lecture audio avec de très bonnes lectrices !

J'ai été agréablement surprise par ce roman, je dois bien l'avouer. Très déçue par Avant d'aller dormir, j'avais peur de lire un roman du même genre, pseudo thriller dont la solution serait transparente et très ennuyeuse. Et puis finalement non ! Le récit est maitrisé, avec une belle structure et une tension bien distillée. Trois voix sont mêlées pour plonger le lecteur au coeur du récit. Il y a Rachel, mal dans sa peau qui ne se souvient pas toujours de ce qu'elle a fait la veille et qui s'ennuie franchement dans sa petite vie. Et puis il y a Anna, la nouvelle femme, un peu névrosée aussi, parfois franchement hystérique. Et Megan, celle qui disparait dont le récit est au passé, remontant le temps qui a précédé sa disparition. Ces personnages sont bien construits, surtout Rachel qui occupe le devant de la scène. C'est une femme complexe, qui évolue pendant le roman d'une façon tout à fait vraisemblable. Je me rends compte en l'écrivant que les femmes décrites ici ont toutes quelque chose qui ne tourne pas rond. Espérons que toutes les femmes qui vivent en banlieue de Londres ne soient pas toutes comme ça, ou il vaudrait mieux éviter d'aller y habiter. La version audio du roman est vraiment bonne. Trois lectrices se partagent le récit, avec des voix bien identifiables et qui permettent au lecteur de se repérer. La lecture est vivante, facile à suivre et je pense que j'aurais eu plus de mal à le lire en version papier.

Matin et soir, Rachel prend le train pour aller à Londres. Durant ces deux heures de trajet (aller et retour), la jeune femme regarde, par la vitre, les maisons qui défilent devant ses yeux. L'une d'entre elles attire particulièrement son regard. Un jeune couple y habite, il a l'air heureux. Rachel idéalise leur vie commune et s'amuse à donner des noms à chacun d'eux. Ils seront pour elle Jason et Jess. Un jour, Rachel surprend Jess en train d'embrasser un autre homme que Jason. Elle en est toute remuée pour ne pas dire scandalisée. Quelques jours plus tard, quelle n'est pas sa surprise de découvrir dans les journaux que Jess (qui s'appelle en fait Megan) a disparu mystérieusement et que son entourage est très inquiet. Rachel, dont la vie est d'un vide abyssal, se passionne pour ce fait divers et finit par y mettre son grain de sel. Tour à tour, trois femmes prennent la parole et donnent leur point de vue sur l'affaire. Il y Rachel et Megan, déjà citées, mais aussi Anna. Cette dernière est la voisine de Megan et la nouvelle compagne de l'ex-mari de Rachel. Ce que je ne vous ai pas encre dit, et qui a son importance, c'est que Rachel est alcoolique. Bien souvent, en fermant la dernière page d'un thriller je me dis en soupirant : "tout ça pour ça ?". Cela n'a pas été le cas pour "La fille du train" car j'ai trouvé l'histoire assez passionnante. L'étude de la personnalité de Rachel et de son addiction à l'alcool apportent un plus à l'histoire. Nous comprenons, à la fin du roman, ce qui a amené Rachel à boire et surtout ce qui l'a empêchée de sortir de cette addiction. Cet aspect du roman m'a intéressée. Je dois dire par ailleurs que j'ai trouvé Rachel particulièrement attachante. L'alternance des points de vue, marquée par les différents voix féminines, rythme bien le roman. Le format audio est tout à fait adapté à cette histoire. Voilà un thriller totalement addictif qu'il est difficile de lâcher une fois commencé.

Ce polar est typiquement le genre de livres que je préfère écouter que lire. L'écriture n'a rien de particulier et l'auteur nous mène sur de nombreuses fausses pistes avant de nous livrer la clé. Je ne vais pas dire qu'on s'attache aux personnages, on reste assez extérieur à ce qui se passe dans leurs vies mais on a tout de même envie de continuer à suivre le récit des trois voix qui composent ce roman policier: Rachel, Megan, celle qu'elle idéalisait et Anna qui est la nouvelle compagne du mari de Rachel. C'est un polar assez classique, avec moults rebondissements, dont l'intérêt est ce récit à trois voix et dont la facilité est sans doute l'utilisation de périodes temporelles différentes qui donnent des pistes.

« La fille du train » de Paula Hawkins est l’un des thrillers de 2015 qui a remporté le plus du succès. Sur tous les blogs, comme dans la plupart des médias culturels ou généralistes, pas une semaine sans que l’on trouve un article sur ce roman. Quand j’ai vu qu’il faisait partie de la sélection du Prix Audiolib 2016, j’étais heureuse de pouvoir enfin avoir l’occasion de découvrir l’histoire de Rachel, une jeune femme qui chaque jour prend le train pour se rendre au travail. Elle est particulièrement attirée par quelques maisons, proches de la voie ferrée. Pour passer le temps, elle réinvente la vie des habitants qu’elle voit souvent dans leur jardin ou buvant un café sur leur terrasse. Rachel connaît très bien cette rue, elle y a été heureuse, mariée à l’époque à un homme qu’elle aimait et, qui l’aimait aussi. Malheureusement, ils ne purent avoir d’enfant, et la jeune femme sombra dans une profonde dépression, qui combinée à une addiction à l’alcool aura fait fuir son mari. Rachel, désormais alcoolique notoire est toujours amoureuse de Tom, qui a refait sa vie, et est père désormais. Un jour, l’une de ses anciennes voisines dont elle imaginait qu’elle avait une existence heureuse disparaît. Rachel, décide de mener l’enquête, car quelques jours avant sa disparition, elle a vu Megan dans son jardin, et l’homme qu’elle embrassait n’était pas son compagnon. Que lui est-il arrivé ? Si, globalement, j’ai aimé ce roman, je l’ai trouvé très lent. La mise en place des divers éléments de l’histoire est à mon avis beaucoup trop longue et les passages sur les déboires de l’héroïne avec l’alcool trop nombreux. Elle en devient extrêmement antipathique. Et c’est ça, le problème du roman, aucun des personnages n’a un capital sympathie très élevé. Clairement, il n’y en a pas un pour relever le niveau et c’est dommage. Malgré tout, l’intrigue et son dénouement valent la peine de prendre du temps de lire ce roman. Du côté de l’écoute, il est plutôt aisé de reconnaître les 3 personnages féminins principaux, Rachel, l’alcoolique, Anna, la maîtresse devenue épouse et Megan, la disparue. Bien que les 3 voix soient assez similaires, le fait que l’histoire soit découpée en chapitres donnant à chaque fois la version d’un personnage, fait que l’on ne s’y perd pas. Mais, malgré cela, j’aurais aimé plus de différences dans les voix. Si globalement, c’est un roman qui m’a plu, je trouve tout de même que les avis que j’ai pu lire sont un peu trop enthousiastes. Même si Steven Spielberg a acheté les droits de ce roman avant même sa publication, pour moi, « La fille du train » de Paula Hawkins est un thriller agréable à lire, mais de là, à crier au chef-d’œuvre, il y a une marge que je ne franchirai pas !

La fille du train commence comme un vrai thriller. Le suspens est à son comble et on a envie d'avancer au plus vite dans l'écoute pour connaître la suite. Malheureusement, cela s'essouffle et on tourne en rond. Rachel sombre dans l'alcoolisme et fait n'importe quoi. Retrouvez mon avis complet ici : http://saxaoul.canalblog.com/archives/2016/02/25/33415255.html

L'auteur de ce livre a choisi de faire parler alternativement trois femmes : Rachel, Megan et Anna. Trois lectrices prennent la parole à tour de rôle et elles sont vraiment excellentes. En général je trouve que cette alternance de narrateur donne du rythme à une histoire, cela n'a pas été le cas ici. Certes il y a du suspense car quelqu'un disparaît mais tout est très long à se dénouer. la suite ici : http://www.pagesdelecturedesandrine.com/2016/02/la-fille-du-train-de-paula-hawkins-livre-audio.html

Rachel prend le train tous les jours pour aller et revenir de Londres. Elle en profite pour observer les maisons le long de la voie ferrée et inventer la vie de leurs occupants. Le jour où elle apprend la disparition d’une des habitantes, tout va basculer. Ce livre est un des meilleurs thrillers que j’ai pu écouter jusqu’à présent. Dès le départ, l’histoire m’a emportée et elle ne m’a pas lâchée. Le suspens m’a tenue en haleine de bout en bout. J’ai adoré le style d’écriture et aussi la façon dont le livre est lu : 3 voix, une pour chacune des protagonistes. Je me suis beaucoup attachée aux personnages, notamment celui de Rachel. C’est un gros gros coup de coeur !!! En bref : à lire / écouter de toute urgence !

J'étais un peu mal à l'aise avec l'alcoolisme de Rachel. Je ne me suis pas identifiée à elle, ni à Anna ou Megane. Rachel me faisait pitié. Elle mène l'enquête d'une manière si maladroite qu'on se demande où se livre va nous mener. Mais finalement, tout se met en place. On aimerait que Rachel s'en sort, on a un peu peur pour elle. J'ai été captivée par le livre, j'ai néanmoins commencé à avoir des doutes sur le tueur assez tôt comparé à mes habituelles lectures de polar. La triples narration est très judicieuse et originale !

Du côté de l'écoute : Trois voix, trois personnages féminins : Rachel,Mégan, Anna. Les trois voix sont très bien adaptées à la personnalité de chacune . Les trois lectrices font aussi les personnages secondaires dans les parties qui leurs sont allouées. J'ai bien aimé la façon un peu en retrait de faire parler les personnages masculins Scott, Tom. En retrait mais aussi en traduisant leurs sentiments , leur désarroi face aux événements surtout pour Scott et pour Tom son côté sûr de lui attentionné. La lectrice de Rachel fait ressortir son côté perdu, énervant d'ivrogne. Celle de Mégan est plus douce, on ressent un profond désarroi chez le personnage. Pour Anna, on ressent la femme qui doute, qui a peur pour sa famille. C'est très réussi. Du côté de l'histoire : Un roman original, par son thème de départ : Rachel, voyeuse, imaginant la vie de Jess et Jason à travers la fenêtre du train qu'elle prend tous les jours. Elle s'imagine leur vie jusqu'au jour où un événement va la pousser à s'impliquer dans leur existence. Original, par le déroulement de l'intrigue : des faits , des retours en arrière et la façon de nous faire soupçonner personne et tout le monde à travers les yeux de Rachel, témoin peu fiable, aux souvenirs vagues. Original, par la pitié que l'auteur nous fait ressentir pour ces trois femmes. L'intrigue est complexe, pleine de rebondissements. Le dénouement m'a surprise. L'auteur fait planer beaucoup de doutes tout au long du récit. On est dans un thriller avec un côté psychologique marqué par Rachel l’alcoolique, Mégan la jeune femme pommée au lourd passé, Anna qui a presque tout pour être heureuse mais il y a un mais. Un thriller psychologique très bien construit. Une intrigue rendue riche et complexe par des personnages peu fiables.

On prend vraiment plaisir à suivre les évolutions et les déboires de Rachel, la suite des aventures d’Anna en parallèle et le passé de Megan. Cet audiolib s’écoute tranquillement, si je puis dire, en deux ou trois soirées… Le récit est intime, le fait de connaître les moindres pensées des personnages nous laisse à penser que nous sommes assez proches, c’est amusant et prenant. Valérie MARCHANT, Joséphine DE RENESSE et Julie BASECQZ, les 3 comédiennes nous font pénétrer avec talent dans l’univers de ce triller. Un très bon casting.

Bruitages de train qui passe, entrée en gare, musique angoissante, c'est dit : il faut le prendre avant qu'il ne parte ! Nous y sommes invités dès les premières minutes. Ce n'est pas un comédien mais trois comédiennes qui signent en commun cette brillante audio lecture. Valérie MARCHANT, Joséphine DE RENESSE et Julie BASECQZ.

Bruitages de train qui passe, entrée en gare, musique angoissante, c'est dit : il faut le prendre avant qu'il ne parte ! Nous y sommes invités dès les premières minutes. Ce n'est pas un comédien mais trois comédiennes qui signent en commun cette brillante audio lecture. Valérie MARCHANT, Joséphine DE RENESSE et Julie BASECQZ.

Ajouter un commentaire

Commenter

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Ils ont parlé de ce livre audio :

Lue par trois comédiennes, cette très belle intrigue qui connaît un réel succès en mêlant très subtilement suspense, amour, « ultramoderne solitude...

Dernières actualités liées à ce livre audio :