Vous êtes ici

Fétiches

Fétiches
Auteur
Un livre audio lu par
Traduit par
Et si la folie était ce qu’on pouvait leur souhaiter de mieux ? Les patients de l’établissement psychiatrique de Beachway sont très sensibles à la suggestion. Aussi, lorsque plusieurs malades se livrent à des actes d’automutilation, et que l’un d’entre eux va jusqu’à se donner la mort, le fantôme de « la Maude », une infi rmière sadique, ressurgit du passé. Face à cette psychose collective, AJ, l’infi rmier psychiatre en chef, demande à l’inspecteur Jack Caff ery d’enquêter. Il soupçonne l’un de ses patients récemment libéré, Isaac Handel, un parricide amateur de poupées vaudou, d’être le responsable de l’hystérie collective… Dans ce thriller dérangeant et rythmé construit à la manière d’un huis clos, Mo Hayder brosse une série de tableaux qui semblent donner vie à nos pires cauchemars. Âmes sensibles s’abstenir.
 

Par l’auteure de Tokyo, prix SNCF du polar et Grand Prix des lectrices de Elle.
 

La voix hésite, murmure et transporte l’auditeur dans un univers de cauchemar. Tout y est – y compris l’humanité et l’émotion. Une réussite.

Date de parution : 
12 Février 2014
Durée : 
11h56

Acheter au format CD

Prix public conseillé: 
23.00 €
Format: 
Livre audio 2 CD MP3 - 668 Mo + 645 Mo
EAN Physique: 
9782356416506

Télécharger ce livre audio

Prix public conseillé: 
20.70 €
Format: 
audionumérique
EAN numérique: 
9782356416971

Commentaires

Très bon polar psychologique. François HATT nous restitue parfaitement l'ambiance du roman. Je vous recommande cette écoute et attends la publication d'autres romans de MO HAYDER avec impatience

Ajouter un commentaire

Commenter

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Ils ont parlé de ce livre audio :

Septième roman de la reine du thriller dérangeant, cette fois dans les couloirs d'un hôpital psychiatrique où ni patients ni personnel ne sont épargnés par la folie : à frémir ! ...

Anne-Lise Remacle