Vous êtes ici

D'après une histoire vraie

D'après une histoire vraie
« Tu sais parfois, je me demande s’il n’y a pas
quelqu’un qui prend possession de toi. »
« Ce livre est le récit de ma rencontre avec L.
L. est le cauchemar de tout écrivain. Ou plutôt le genre de personne qu’un écrivain ne devrait jamais croiser. »
Dans ce roman aux allures de thriller psychologique, Delphine de Vigan s’aventure en équilibriste sur la ligne de crête qui sépare le réel de la fiction.

Ce livre audio a reçu le Prix Audiolib 2016.
Suivi d’un entretien entre Delphine de Vigan et Marianne Épin

Date de parution : 
04 Novembre 2015
Éditeur d’origine : 
JC Lattès
Durée : 
8h56

Acheter au format CD

Prix public conseillé: 
21.90 €
Format: 
Livre audio 1CD MP3 - Suivi dun entretien entre Delphine de Vigan et Marianne Épin
Poids (Mo): 
614
EAN Physique: 
9782367620442

Télécharger ce livre audio

Prix public conseillé: 
19.70 €
Format: 
audionumérique
EAN numérique: 
9782367620237

Commentaires

Depuis longtemps je souhaitais découvrir une oeuvre de Delphine De Vigan, le prix Audiolib est donc tombé à pic! Je n’ai pas été déçue, une histoire qui m’a transportée! J’ai été souvent perdue entre la fiction et la réalité, la barrière est parfois mince … Une histoire très bien construite que j’ai écouté assez rapidement car je voulais absolument savoir ce qu’il allait se passer par la suite et où tout cela allait me mener. Une très belle écoute, je relirai Delphine De Vigan avec plaisir!

J’ai eu un vrai coup de cœur pour la version papier de D’après une histoire vraie en octobre dernier. Quand j’ai su qu’il faisait partie de la sélection du prix audiolib auquel je participe pour la 3ème année consécutive et que la lectrice était Marianne Epin, j’étais vraiment heureuse d’avoir l’occasion de le relire. La suite ici :http://echappees.fr/dapres-une-histoire-vraie-delphine-de-vigan-lu-par-marianne-epin/

A ma grande surprise j'ai apprécié l'écoute de ce livre audio alors que la version papier ne m'avait pas convaincue. Marianne Epin est une très bonne lectrice et a certainement contribué à mon avis positif. Ce qui m'avait dérangé lors de ma première lecture m'a laissé plus indifférente parce que je connaissais déjà le contenu de l'histoire. L'entretien avec l'auteur à la fin du livre audio éclaire le lecteur sur le vrai ou le faux de ce roman. J'aurais peut-être eu un autre avis lors de ma première découverte si j'avais eu connaissance de certains points. C'est quand même très (trop) centré sur l'auteur et les aspects de sa vraie vie qui apparaissent dans ce roman. La lecture audio me surprend encore : je peux ne pas apprécier un livre que j'avais aimé mais je peux donc aussi aimer un livre qui ne m'avait pas conquise dans sa version papier.

La narratrice de ce roman est Delphine De Vigan (ou peut-être son double ?). Elle est romancière et son mari, journaliste littéraire à la télévision, s'appelle François. Complètement déboussolée après la sortie de son dernier roman, Delphine est incapable de se remettre à l'écriture. De surcroît, elle se retrouve seule dans son appartement, suite au départ de ses enfants, partis étudier dans une autre ville. Lors d'une soirée, Delphine fait la rencontre d'une jolie femme, très sûre d'elle, dont la compagnie lui devient bien vite indispensable. Delphine pense avoir trouvé une épaule sur laquelle s'appuyer et ne veut pas voir que l'amie en question se comporte de façon de plus en plus étrange... Le précédent ouvrage de Delphine De Vigan m'avait, pour des raisons très personnelles, totalement bouleversée. Beaucoup de lecteurs avaient eu le même ressenti que moi mais pas tous. Certaines personnes avaient été dérangées par le côté très autobiographique du roman, considérant que l'auteure jetait sa famille en pâture au lecteur. Entre les louanges d'un côté et les critiques de l'autre, on peut imaginer que la période qui a suivi la sortie de "Rien ne s'oppose à ma nuit" n'a pas été simple à vivre pour l'auteure. Dans "D'après une histoire vraie", elle revient sur cet épisode mais en brouillant les pistes et bien malin celui qui parviendra à démêler le vrai du faux. La proximité avec le lecteur donne à ce dernier l'impression d'être le confident alors qu'en fait, il se fait manipuler. Tout au long du roman, en effet, elle joue avec nous et avec nos nerfs. J'ai bien aimé la fin, qui nous suggère une autre interprétation de l'histoire mais sans nous donner la certitude d'être dans le vrai. Tout au long du roman, l'auteure nous amène à réfléchir sur l'utilisation du matériau autobiographique dans la littérature mais de façon distrayante. J'ai beaucoup aimé le procédé. La version audio est parfaite. Le ton de la lectrice est tout à fait en accord avec l'ambiance de l'histoire.

Depuis longtemps je souhaitais découvrir une oeuvre de Delphine De Vigan, le prix Audiolib est donc tombé à pic! Je n’ai pas été déçue, une histoire qui m’a transportée! J’ai été souvent perdue entre la fiction et la réalité, la barrière est parfois mince … Une histoire très bien construite que j’ai écouté assez rapidement car je voulais absolument savoir ce qu’il allait se passer par la suite et où tout cela allait me mener. Une très belle écoute, je relirai Delphine De Vigan avec plaisir!

La voix de Marianne Epin est un véritable « carmen » au sens étymologique du mot. Un enchantement qui donne une nouvelle dimension au roman. http://www.bricabook.fr/2016/02/delphine-de-vigan-dapres-une-histoire-vraie-audiolib/

Le jour où Delphine croise L. à une soirée, sa vie bascule dans l’horreur mais sur le moment, elle ne s’en rend pas compte et ce qui se présentait comme une belle amitié va rapidement virer au cauchemar. Ce thriller psychologique m’a tenue en haleine de bout en bout. On oscille sans cesse entre fiction et vérité dans savoir vraiment où on en est (et c’est bien le but du jeu). J’ai adoré cet ouvrage. Une vraie bombe ! La lectrice a une voix très agréable et joue très bien le jeu. Un grand bravo. L’interview de l’auteur à la fin est en vrai plus. En bref : à écouter / lire absolument !!!

Je ne sais pas si c'est le format qui m'a donné cette impression de découpages en petites tranches mais c'est ce qui m'a plu. Mais c'est en fait la troisième partie qui fait l'unité de ce roman, qui est la clé de tout. Et là, j'ai eu envie de dire bravo. Bravo d'avoir fait un pied de nez à son roman précédent, parce que pour moi, ce roman est avant tout cela. Bravo pour le travail sur l'intertextualité. Je me suis posé la question du plagiat de la fameuse page 113 de Sukkwan Island alors même que je ne l'ai pas lu (justement parce qu'on m'avait raconté ce qui s'y passait), j'ai pensé à Misery de Stephen King. J'ai aimé son travail sur les doubles de l'auteur. Et puis, elle joue avec tout, même avec son amoureux dans ce roman et moi, ça m'amusée. Me voici donc réconciliée avec Delphine de Vigan.

D'après une histoire vraie J’ai aimé les personnages (même les « vraies » personnes » évoquées), leurs vies, leurs personnalités, leurs visions du monde… Je me suis souvent retrouvée dans ce que disait Delphine. J’ai trouvé que Delphine de Vigan avait été très douée dans ce roman car elle joue avec les codes entre l’autobiographie, la fiction de genre, avec le côté mystérieux et puis une vraie réflexion sur l’écriture. Elle y glisse pas mal de second degré, prenant de front des remarques faites sur son compte ! La version audio est encore une fois extrêmement bien lue par Marianne Epin qui est vraiment très douée pour la lecture audio !

Un des romans les plus attendus de la rentrée littéraire de 2015 Un roman de Delphine de Vigan est toujours un phénomène. Elle écrit la vie, la vraie, sans rien enjoliver. « D’après une histoire vraie » n’échappe pas à la règle, personnel, troublant, angoissant, terriblement passionnant, j’ai eu un vrai coup de cœur pour cette histoire qui a permis à son auteur de remporter le Prix Renaudot et le Goncourt des Lycéens. Une auteure sous l’emprise d’une séductrice Delphine court de salons littéraires en rendez-vous divers pour assurer la promotion de son dernier roman. Les critiques sont élogieuses, le public est au rendez-vous, l’auteure n’était pas préparée à cette surmédiatisation. Pourtant elle doit faire bonne figue, et répondre, 10, 20, 100 fois à la même question : est-ce la réalité ? Quand un jour, elle craque sous la pression, elle annule ou reporte ses rendez-vous pour pouvoir souffler un peu. C’est à cette époque qu’elle rencontre « Elle », une femme sublime qui semble si bien comprendre les préoccupations de Delphine. Delphine admire Elle, qui est selon ses propres critères, son idéal féminin, la femme à qui elle aurait voulu ressembler. Belle, dotée une élégance naturelle, ayant un goût raffiné et surtout une certaine aisance en société, Elle, prend Delphine sous son aile en lui proposant de l’aider à se recentrer sur son travail pour qu’elle puisse enfin écrire « le livre caché » qui sommeille en elle. Peu à peu, Delphine se retrouve sous l’emprise de sa nouvelle amie, et perd toute confiance en ses capacités d’écrivain. Une écoute qui ressemble à une confession Je n’ai pas lu « D’après une histoire vraie », je l’ai écouté. Il fait partie de la sélection du « Prix Audiolib 2016 » dont je suis membre du jury. Cette écoute m’a beaucoup plu, tout d’abord pour la voix de Marianne Epin, la lectrice. Une voix extrêmement belle et si bien adaptée à cette histoire. Pendant ces 9 heures d’écoute, j’ai eu l’impression d’être une amie à qui l’ont fait des confidences, voire une psy écoutant son patient. L’histoire, presque banale, de cet écrivain en panne d’écriture, prend une tout autre tournure en virant dans une ambiance lourde, plutôt sombre quand Elle prend l’ascendant petit à petit en tissant sa toile autour de Delphine. Je classe cette lecture/écoute dans la catégorie coup de cœur du blog, pour l’histoire, passionnante, pour le personnage de Delphine, qui m’a beaucoup touché par sa franchise et pour l’écriture, épurée, mais avec un vocabulaire que j’ai trouvé très recherché.

Delphine De Vigan a une écriture glaçante Elle nous emmène crescendo dans le roman laissant ainsi s'installer questionnements et angoisse dans ce thriller psychologique. Le personnage de L est sarcastique est par moment méchant. Manipulateur Ceci est vraiment renforcé par la voix de la comédienne interprétant le texte avec énormément de justesse aussi. L'écoute de ce livre m'a vraiment tenu en haleine jusqu'a la dernière minute, allant crescendo et il a été difficile (je pense que c'est effectivement voulu) de faire la différence entre fiction et autobiographie. Une excellente lecture-écoute et donc un coup de cœur incontestable pour moi.

Delphine De Vigan a une écriture glaçante Elle nous emmène crescendo dans le roman laissant ainsi s'installer questionnements et angoisse dans ce thriller psychologique. Le personnage de L est sarcastique est par moment méchant. Manipulateur Ceci est vraiment renforcé par la voix de la comédienne interprétant le texte avec énormément de justesse aussi. L'écoute de ce livre m'a vraiment tenu en haleine jusqu'a la dernière minute, allant crescendo et il a été difficile (je pense que c'est effectivement voulu) de faire la différence entre fiction et autobiographie. Une excellente lecture-écoute et donc un coup de cœur incontestable pour moi

Ajouter un commentaire

Commenter

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Ils ont parlé de ce livre audio :

Un thriller psychologique, oscillant entre réalité et fiction : une écrivaine se retrouve manipulée par sa nouvelle meilleure amie. Le texte est lu par l'actrice française Marianne Epin. À...

B.F.

Dernières actualités liées à ce livre audio :