Vous êtes ici

Certaines n'avaient jamais vu la mer

Les voix et les vies que Julie Otsuka décrit ici sont celles de ces Japonaises venues, au début du XXe siècle, épouser, aux Etats-Unis, un de ces hommes qui font arriver par paquebots entiers ces femmes choisies « sur catalogue ». D’eux, elles ne connaissent que des photos et des C.V. truqués, et se retrouvent souvent face à des maris brutaux qui les traitent en esclaves. Plutôt que de s’attacher à un destin unique emblématique des autres, Julie Otsuka opte pour de multiples voix qui racontent, tel un choeur antique, la tragédie de toutes et de chacune : leur misérable vie d’exilées, leur combat pour apprivoiser une langue inconnue, le racisme des Blancs, le rejet par leur progéniture de leur patrimoine… Puis le grand choc de la guerre. Et l’oubli.

Lectrice pour Audiolib du Journal d’Anne Franck, Irène Jacob a le goût des textes porteurs de sens, et de mémoire. Elle donne aujourd’hui une voix d’une rare densité à ces femmes qui évoquent dans le beau roman de Julie Otsuka leurs vies confisquées par l’Histoire.

Date de parution : 
17 Avril 2013
Durée : 
3h47

Acheter au format CD

Prix public conseillé: 
18.00 €
Format: 
Livre audio 1 CD MP3 - 520 Mo
EAN Physique: 
9782356415783

Télécharger ce livre audio

Prix public conseillé: 
16.20 €
Format: 
audionumérique
EAN numérique: 
9782356415479

Commentaires

Ce qui fait la beauté de ce roman, autre que le thème douloureux, passé sous silence dans les manuels d'histoire ou même les histoires familiales, c'est l'universalité avec laquelle Julie Otsuka a su raconter ces femmes. L'utilisation du "nous" en guise de narrateur, la simplicité des mots et des phrases en font un discours unique pour toute, une sororité qui parle pour toutes ces femmes, un message à ne pas oublier pour toutes les japonaises, toutes les femmes. Et que dire de la lecture d'Irène Jacob, qui est le choix parfait pour ce roman... Elle a su parfaitement incarner toutes ces épouses, adopter le ton juste pour chaque passage, sauf peut-être, un court instant, où la répétition était telle dans la narration qu'elle n'a pourtant pas réussi à la rendre invisible. Mais ces quelques 144 pages resteront gravées dans mon panthéon de livres cette année !

J'avais acheté ce livre au moment de sa sortie, en version papier, sans trouver le temps de me plonger dedans (oui, je sais, pourtant, il est tout fin). Alors, quand je l'ai reçu en audiolivre, le délai imparti pour son écoute a fait que je n'avais plus trop le choix. Et là, j'aurai voulu me mettre une claque molle en plein visage, tant ce livre est devenu un énorme coup de coeur ! Le coup de coeur de cette année, même. Sachant que ça faisait vraiment pas mal de temps que ça ne m'était arrivé (oui, les livres qui me tiennent éveillés ne deviennent pas forcément ZE coup de coeur), j'ai écrasé ma petite larme. Au début du XXème siècle, des milliers de femmes Japonaises traversent le Pacifique pour retrouver, aux Etats-Unis, des nouveaux mari qu'elle n'ont vu qu'en photo. Elle qui pensaient épouser de riches banquiers, hommes d'affaires, médecins ou commerçants, la tromperie est vite révélée quand elles foulent le sol américain pour la toute première fois. Les photos de ceux qui vont

Ajouter un commentaire

Commenter

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.