14

14

Cinq hommes sont partis à la guerre, une femme attend le retour de deux d'entre eux. Reste à savoir s'ils vont revenir. Quand. Et dans quel état.

Comme il l’avait fait pour Courir et Des éclairs, c’est Jean Echenoz lui-même qui lit 14, donnant ainsi à son roman cette dimension d’intimité et d’humanité que ne peut écraser le terrifiant chaos qui va broyer des millions d’hommes.

Date de parution : 
20 Mars 2013
Durée : 
2h30

Acheter au format CD

Prix public conseillé: 
18.00 €
Format: 
Livre audio 2 CD audio - Suivi d'un entretien avec l'auteur
EAN Physique: 
9782356415769

Télécharger ce livre audio

Prix public conseillé: 
16.20 €
Format: 
audionumérique
EAN numérique: 
9782356415431

Commentaires

J'ai rarement lu un roman avec autant d'énumérations, des énumérations à bon escient bien sûr, qui donnent un sens au roman, à l'horreur de cette guerre que Jean Echenoz se contente de décrire sans jamais la juger. Mais la décrire, c'est déjà la juger. Outre les énumérations, l'auteur manie les métaphores avec dextérité, je n'oublie pas l'avion devenu moustique, ou les comparaisons et là, c'est l'obus comme post-scriptum qui me revient d'emblée, même si c'est sur la guerre vue comme un opéra qu'il passe le plus de temps. De même, l'utilisation des adverbes m'a réjouie, je donne une mention spéciale à "mêmement", peu utilisé en littérature. Mêlant le tragique de la situation et les petites phrases anecdotiques qui font sourire tout en nous faisant grincer des dents), j'ai été sous le charme de l'écriture de ce roman qui s'écoute aussi très bien (j'ai même réécouté un passage, celui du moustique), d'autant que le classicisme de la lecture de Jean Echenoz s'accorde parfaitement avecs

Ajouter un commentaire

Commenter

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.