Vous êtes ici

Irène Némirovsky

Née en 1903 à Kiev, Irène Némirovsky connaît le succès
dès son premier roman, David Golder (1929), puis avec Le
Bal
(1930). En juin 1940, elle se réfugie dans un village du
Morvan avant d’être arrêtée par les gendarmes français,
puis assassinée à Auschwitz, l’été 1942. Âgée de treize
ans, sa fille aînée, Denise, emporte dans sa fuite une valise
contenant une relique douloureuse : le manuscrit ultime de
sa mère, Suite française, inédit jusqu’en 2004, qui obtint à
titre posthume le prix Renaudot.

Dernière(s) actualité(s) liée(s) à cet auteur :